Shopping Cart
Fast & Discreet shipping

Rapide et discret

| Finest Quality

La meilleure qualité

| Excellent service

Service excellent

OUTDOOR FLOWERING TIPS 1200X682 FRENCH

Conseils Aoûtiens pour Préparer une Belle Floraison de Cannabis en Extérieur

Pour le cultivateur de plein-air, les deux mois d’Été, en latitudes Nord, sont souvent simples à gérer. En effet, durant cette période, la plante fait ce qu’elle aime le plus : s’épanouir. Ce qui signifie pour elle, remplir son espace avec une profusion de nouveau feuillage et profiter du soleil. À la fin de ce mois, ou début Septembre, l’étape suivante commence et quelques préparations basiques de la phase de floraison apporteront leurs fruits pour une récolte saine et généreuse quelques semaines plus tard. 

Les plantes de cannabis photopériodiques cultivées en extérieur – c’est-à-dire toutes les variétés non autoflos de graines féminisées – commencent à fleurir (bourgeonner) lorsque les heures de lumière du jour changent. Cela varie très légèrement selon la partie de l’hémisphère Nord où se trouve la plantation, mais à la fin du mois d’Août, ces heures atteignent le nombre magique de 14. À ce moment là, le compte à rebours lumineux déclenche naturellement la floraison des plantes.  

Alors que peut faire le jardinier pour s’assurer que ses plantes atteignent ce stade de floraison dans les meilleures conditions possibles? Voici quelques conseils aoûtiens qui pourraient être utiles.

Résister à l’Envie de Défolier

À cette période, de nombreux cultivateurs commencent à avoir les doigts qui démangent et à se questionner sur la quantité de feuillage des plantes, surtout si celui-ci prive les départs de bourgeons de l’exposition au Soleil. De plus, avec l’avancée de la saison, certains plants peuvent perdre un peu de leur verte aura de vitalité du début, quelques feuilles se décolorant au fur et à mesure qu’elles commencent à dépérir. 

Bien que l’élimination des feuilles décolorées et endommagées puisse être bénéfique, certains se laissent emporter et en enlèvent trop. Le résultat est une plante ayant l’air d’avoir subi une coupe faite à coup de pétard ! Les feuilles sont une partie essentielle de la plante car elles fournissent, grâce à la photosynthèse, les éléments nécessaires à une pousse saine. Donc, si un peu d’élagage est bienfaisant, mieux vaut rester léger. Et éviter toute intervention au moins 2 à 3 semaines avant le début de floraison pour ne pas causer de stress inutile.  

Booster les Plantes de Cannabis Naturellement

Pour les jardiniers, une séance de relaxation dans un spa est bienvenue afin de revitaliser le corps avant une soirée de fête. Pour les plantes de cannabis, c’est plutôt une baignade nutritive bio, sous forme de thés d’ortie ou de compost, qui permet cette revitalisation. Ces mixtures organiques sont gratuites et faciles à faire. Elles fournissent des nutriments essentiels à la plante pour préparer sa phase de floraison. Un ¼ de cuillère à café d’un bon thé de compost peut contenir plus d’un milliard de bactéries et 5m de mycélium, voilà le genre de party mix efficace !  

Ne Pas Stresser les plantes

Bien que les plantes de cannabis soient de nature robuste et adaptées à la plupart des environnements extérieurs, les fluctuations de température peuvent affecter leur santé et leur stabilité. Un stress thermique en Été (coup de chaud, nuit fraîche…) est un problème courant qui peut perturber le processus de croissance et même conduire à l’hermaphrodisme. Il est donc indispensable d’assurer un arrosage adéquat. Des études horticoles ont montré que les plantes stressées produisent souvent plus de résine, certes. Mais le revers de la médaille est un rendement beaucoup moins important.

Garder un Œil sur les Parasites des Plantes de Cannabis

Comment s’est passée la saison jusqu’à présent ? Les plantes ont-elles été épargnées par les parasites et les maladies ? Peut-être quelques frayeurs mais, espérons-le, rien de trop grave. Continuons donc sur cette voie ! Le climat du mois d’Août est une période faste pour les ravageurs tels que l’araignée rouge qui aime les conditions sèches et chaudes. La vigilance et quelques pschitt-pschitt sont de mise pour que les plants entrent en phase de floraison sans une méchante colonie de vampires collée aux branches. 

Le bouquet final n’est plus très loin ! En continuant à faire du bon travail, à anticiper et traiter les problèmes avant qu’ils ne deviennent majeurs, tout se joue sur du velours. Alors, bonne chance pour la prochaine phase de votre auto-production de cannabis !

Laisser un commentaire

Related post