United Nations Council ChamberNous arrivons dans la période de l'année où la Team Cannabis célèbre sa plante favorite avec des festivals, des événements et des manifestations publiques de soutien qui ont lieu partout dans le monde. La fête devient plus grande chaque année et il est de plus en plus difficile pour les autorités, d'ignorer les appels à la réforme. Cette année, le 420 coïncide également avec un débat symbolique qui se déroule sur la scène mondiale - UNGASS.

Le débat UNGASS coïncide avec le 420

Cela pourrait être le nom d’une nouvelle technique d'extraction du cannabis pompé autour des hotspots hipster, mais UNGASS n’est en fait qu’un autre grand acronyme des Nations Unies. Il est le synonyme de United Nations General Assembly Special Session (Session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies) et Avril est le mois où les Etats membres portent toutes leurs attentions sur la drogue ... ou sur «le problème mondial de la drogue», et la façon de le traiter.

C’est potentiellement important parce que beaucoup de lois qui régissent la consommation du cannabis (ou l'illégalité de celui-ci) sont influencées par la Convention de 1961 des Nations Unies sur les stupéfiants, qui ont classé le cannabis, la marijuana, la marihuana, le haschisch (appelez-le comme vous voulez !) comme stupéfiant.

Pourquoi UNGASS est LE Big Deal de 2016?

War on DrugsLes USA ont traditionnellement utilisé la convention comme une épée morale dans son rôle de régulateurs mondiaux des drogues depuis les années 1970. Mais pour la première fois depuis le début de la guerre contre la drogue il y a un réel intérêt pour débattre de la légalisation du cannabis entraîné par quelques grands noms du monde.

Les Etats-Unis embrassent Mary Jane et le Canada parle ouvertement d'être le premier état du G7 à légaliser, de nombreux pays dans la «sphère» américaine - la Colombie, la Jamaïque, le Mexique - commencent à explorer leurs propres possibilités d'élargir le potentiel cannabique. Pendant ce temps, l’Europe, malgré une légalité en mosaïque compliquée, semble se rapprocher d'une atmosphère de tolérance.

Cependant, ne soyez pas trop excités. Le changement réel exige un accord international et il y a deux grands “mastodontes dans la salle " (Ou allons-nous simplement les appeler l'ours russe et le panda chinois?) qui ne sont pas réputés pour leur amitié avec le canna.

Est-ce que UNGASS signifierait la fin de la prohibition du cannabis?

Soldier Scénario de rêve: Les nations du monde vont se réunir et se rendre compte que nous avons eu tort et plutôt que de criminaliser nous devrions réformer, réglementer, éduquer et traiter la toxicomanie comme un véritable problème de santé.

Meilleur scénario: Une échelle vers le bas de la rhétorique de la guerre contre la drogue avec plus d'emphase sur la réduction des méfaits, permettant aux pays de suivre les programmes de décriminalisation / légalisation.

Pire scénario: Certains débats sans accord réel (penser au changement climatique, en remplaçant désaccord «idéologique» par «économique») et aucun changement réel pour le statu quo.

Un mot de Kofi Annan

Kofi AnnanDans un essai récent pour un magazine allemand, Der Spiegel, l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan critique la domination de l'émotion sur la preuve dans les politiques pharmaceutiques nationales.

Il fait valoir que nous dépensons au moins 100 billions de $ par an pour faire appliquer l'interdiction mondiale et cependant jusqu'à 300 millions de personnes utilisent (toutes)les drogues dans le monde, alimentant une industrie du marché noir d’une valeur de 330 billions de $ par année.

Kofi Annan donne quatre arguments simples pour la légalisation qui aiderait à protéger la «santé et le bien-être de l'humanité» - l'intention originale de la Convention des Nations Unies de 1961 sur les stupéfiants:

  • Décriminaliser la possession personnelle.
  • Accepter qu'un monde sans drogue est une réalisation impossible.
  • Remplacer la répression par de la réglementation et de l'éducation.
  • Reconnaître que les drogues doivent être régulés précisément parce qu'elles posent effectivement un risque.

Pour chaque utilisateur de cannabis, et beaucoup de gens instruits qui ne l’utilisent pas, ce sont des arguments de bon sens venant d'un homme d'État du monde respecté. Cela devrait être une évidence.

Donc, pour ce 420, allumer un spliff et tendez le pour soutenir le changement à venir de la plus grande scène du monde! Nous devrions être enthousiastes à la direction qu’ UNGASS pourrait prendre, mais en même temps, nous devons nous préparer aussi a être déçu ...