Attention - fumée fortement irradié!

Paradise Seeds - atomical-haze Suite à son succès précédent, avec la Delahaze, Luc le breeder de Paradise Seeds, s’affairait à créer une autre variété exceptionnelle de Haze .Son but étant de créer une vraie « bombe » à dominante Haze, il lui vint à l’esprit que l’ « Atomical Haze » était bien un nom de variété décrivant une puissance explosive. Tout cela se déroulant, avant la catastrophe de Fukushima, on demanda à Luc s’il envisageait de changer le nom de sa variété en quelque chose de « non atomique »… « Non, en aucun cas ! » s’exclama Luc : L’Atomical Haze, fait référence à la puissance de ses effets, dans le sens positif du terme, vers un maximum de joie, rien de négatif, au contraire!
Cela, n’a rien à voir avec des catastrophes, et se réfère plutôt, à l’infiniment petit, ou la puissance de l’atome, est positive par nature, puisque tout l’univers est par essence, constitué d’atomes. L’Atomical Haze, uniquement disponible en graines féminisées, depuis la fin de 2010, a rapidement attiré l’intérêt du Doc, dont les deux types de variétés préférées sont la Haze et la Kush.
Attiré comme un aimant par toutes les nouvelles sorties prometteuses de haze, il était urgent pour le Doc, de commencer leur culture au plus vite ! Avec le variétés de Paradise seeds, il avait toujours été ravi, et espérait que leur nouvelle Atomical Haze , serait aussi une championne, d’autant qu’il avait lu sa description avec attention. Jetons un œil à ses caractéristiques, avant de rentrer dans le vif du journal de culture.
L’Atomical Haze est un croisement sativa/ indica à 80/20% de trois variétés exotiques, d’Original Haze x Sativa indienne x Indica Afghane. Luc explique : « le résultat de ces croisements est magnifique et dévastateur, dans tous les domaines. Ces plantes grandiront bien mais pas aussi haut que d’autres Hazes qui n’en finissent pas de fleurir. Les plantes sont bien proportionnées, et produisent des têtes de belle taille, cerclées de feuilles moyennes, et en font une variété très facile à récolter ; comme de ramasser des fruits sur un arbre : trop facile ! Le trait sativa, de la Haze est dominant, mais les autres influences apportent à la plante un gout et un effet supérieur à nombre de variétés. La saveur, inhalée est typiquement douce-amère similaire au gout des kiwis, avec un après gout typique de Haze à l’expiration. Le high clair et confortable, vous maintient en éveil, c’est donc plutôt une variété à pratiquer en journée. Vous ne pourrez plus vous empêcher de siffler !
Avec un temps de floraison de seulement 9 semaines, c’est une variété plutôt rapide pour une variété sativa. En extérieur elle atteint sa maturité fin octobre (pour les latitudes de l’Europe du nord). Pour la culture en intérieur, Luc recommande : « La plante doit être mise à fleurir, aussitôt germée, ou palissée si on la fait d’avantage grandir. Le taux de Thc de l’Atomical Haze est compris entre 15 et 18%. On peut espérer une récolte de 450 g/m2, sous lumière artificielle et à l’extérieur, 700g par pied, ce qui en fait une variété très productive.

De grandes têtes centrales

Paradise Seeds - atomical-haze Le Doc sema, un paquet de 5 graines féminisées, d’Atomical Haze. Et en moins de 3 jours les graines étaient déjà germées, atteignant la surface des pots en tourbe jiffy, une vigueur rarement rencontrée dans l’expérience du Doc.
Il suivi les conseils de Luc, quant à la mise en floraison précoce, en passant l’éclairage de 12 à 18 heures, à peine une semaine après la germination des graines.
Dans leur première semaine de croissance végétative les plantes étaient éclairées, par deux néons TLC de 150 watts. Au début du cycle de floraison, elles furent transplantées, dans des pots de 11 litres, et bénéficient de la combinaison de 2 lampes 600watts hps ( orsam Son-T plus) et une 400watts mh.
La salle de floraison abritait déjà plusieurs indicas , qui étaient déjà avancées de plusieurs semaines. Après une semaine, en floraison, les 5 Atomical haze, avaient une croissance uniforme, présentant 3 entrenœuds. Une semaine plus tard ils faisaient 10 cm de haut, avec 5/6 entrenœuds. « De très jolies plantes vert tendre » commenta le Doc, « les premières vraies feuilles sont très grandes, et la plante présente de nombreuses ramifications latérales. Deux des 5 plantes montraient des feuilles un peu plus larges que les autres.
Aucun signe de préfloraison n’était visible, ce qui me fait penser, que le cannabis possède un inhibiteur de floraison, qui intervient lorsque l’on expose des plantes immédiatement ou très tôt (2/3 semaines) à un régime de floraison.
Après 3 semaines de floraison, le premier pistil femelle apparaissait, et les plantes démarraient leur stretch, tout en développant leurs branches latérales. A cet instant elles mesuraient 15/20 cm, grandissant avec homogénéité ; Après quatre semaines de floraison, le Doc commenta : Oh, les plantes ont plus que doublé leur taille en une semaine, et font 35/50 cm maintenant ! Il apparut clairement que deux différents phénotypes se distinguaient, l’un nettement plus sativa avec trois représentantes, tandis que l’autre plus trapu et compact montrait ses influences indica par de plus larges feuilles sur deux individus.

les Buds de l'Atomical Haze sont très dense et "chunky"

Paradise Seeds - Atomical Haze Quand les 5 semaines de floraison furent passées, les 5 Atomical Haze montraient les premiers boutons de fleurs le long des branches. Les 3 phénotypes sativa (90 à 100cm de hauteur), faisaient encore un peu de stretch, tandis que les 2 des plus indicas mesuraient 60 à 70 cm. Une semaine plus tard, le Doc s’exprimait : « nous sommes en pleine phase de floraison et les têtes gagnent en taille et en poids. L’effet du stretch semble bientôt toucher à sa fin, je suppose que la durée officielle de maturation risque d’être dépassée du fait du blocage de la floraison, dans les premières semaines de régime 12/12h d’éclairage. J’ai coupé quelques une des grandes feuilles pour permettre aux têtes sur les basses branches de recevoir plus de lumière, et donc murir plus facilement. Après 7 semaines, de floraison, les 5 plantes avaient produit des nombreuses têtes compactes incluant certaines sommités centrales qui promettaient d’être impressionnantes à la fin du cycle.
Dans le même temps, la production de résine s’était accélérée, avec plein de trichomes sur les calyxes et les feuilles autour des fleurs, qui produisant une odeur forte et suave de fruit, avec des traces de Haze. Le stretch était complétement fini et les plantes mesuraient 80 à 125 cm. A la fin de la semaine suivante, le Doc commenta : « les plantes sont plutôt impressionnantes, mais je pense qu’elles doivent encore rester dans la salle de floraison pour deux semaines au moins, puisque seuls quelques pistils ont bruni, la force de la floraison est toujours palpable !
Quand les plantes ont compté 63 jours de floraison, le Doc dit : « Maintenant la vitesse ou les filaments changent de couleur s’est considérablement accélérée, un peu plus de la moitié des pistils restent blancs. Je suis ébahi de voir comment les têtes de la Atomical Haze ont grossi et durci, et je m’attends à une belle récolte. Mais je suppose que cela prendra bien une autre semaine et pour quelques plantes, encore plus, pour atteindre leur taille finale.
A ce stade, il est crucial de garder un œil sur la ventilation, pour s’assurer d’une humidité basse, durant les dernières semaines de floraison, parce que l’Atomical Haze a des têtes très compactes et denses, et de ce fait peut être victime de moisissures. Les deux plantes au phénotype tendant sur l’indica, qui est plus trapues, et possédant un ratio têtes/feuilles un peu moins favorables que sur le phénotype à dominance sativa, étaient prêtes à être récoltés après 10 semaines de floraison. Les trois dernières suivirent, 5 jours plus tard, après 75 jours de floraison. Toutes les cinq, étaient devenues super résineuses (comme toutes les variétés de Paradise seeds, que j’ai pratiqué ces dix dernières années, pensa le Doc) et délivraient une intense odeur fruitée accompagnée d’une trace de Haze.
grandissant avec homogénéité ; Après quatre semaines de floraison, le Doc commenta : Oh, les plantes ont plus que doublé leur taille en une semaine, et font 35/50 cm maintenant ! Il apparut clairement que deux différents phénotypes se distinguaient, l’un nettement plus sativa avec trois représentantes, tandis que l’autre plus trapu et compact montrait ses influences indica par de plus larges feuilles sur deux individus.

Paradise Seeds - Atomical Haze Et une fois de plus, une variété de Paradise seeds, avait passé avec succès le test de féminisation dans la chambre de culture du Doc, et toujours aucune fleur male en vue !
Quand il eut récolté et délicatement séché, durant trois semaines (malgré une légère fermentation), toutes ces magnifiques fleurs, d’Atomical Haze, la récolte pesait 358 g en tout, c’est à dire environ 71.6 g par plante, un résultat exceptionnel pour la plupart des sativas quand on sait que celles-ci avaient été presque instantanément mises en floraison, alors qu’elle n’avaient passé qu’une petite semaine en croissance.
Le Doc en déduit, que dans son cas, avec une salle de culture haute, et une abondance de lumière, il aurait été mieux de laisser les plantes grandir en 18/24h de lumière, deux semaines de plus, ainsi leur poids moyen aurait dépassé les 100 g par plante.
Au premier smoke test, le Doc fut stupéfié par le high de L’Atomical haze, lui apportant une fantastique expérience de la puissance sativa, accompagnée d’un arome délicieux : l’effet arrive à la vitesse d’un cheval au galop, avec d’intenses effets physiques et cérébraux, un high clair presque éthéré, et stimulant typique des sativa , qui dura des heures.
Si j’avais été à une soirée, j’aurais sans doute battu mon record personnel de danse ! rapporta le Doc.
Les fleurs du phénotype, avec une influence légèrement plus indica, produisaient un high plus complexe, extrêmement puissant et fort, fait d’un high physique excitant de sativa combiné avec le stone cérébral de ses influences indica : c’était l’irradiation puissante de la fumée de l’ Atomical Haze !
Une combinaison d’effet plutôt inhabituels, mais tellement appréciables pour le Doc, qui se familiarisait avec cet état de conscience agréablement altéré. Il appréciait le fait que l’Atomical Haze lui avait fourni deux légères variations dans le produit final. Le gout des 5 plantes d’Atomical Haze, était conforme à celui décrit par Paradise seeds : uniforme, aigre-doux, fruité, avec une pointe de Haze à l’expiration. Le Doc était totalement conquis par la « radioactivité » de son Atomical Haze. « Certainement une variété de Haze terrible, aux caractéristiques superbes, résultat du travail de sélection de Luc, » dit-il. L’Atomical Haze (graines féminisées) est disponible en paquet de trois (38€), cinq (60€) et dix graines (110€), un très bon investissement pour une variété supérieure à dominante sativa.

Données de culture:

Variété: Atomical Haze
Origines: Original Haze x Indian sativa x Afghani indica
Type de génetique: 80% sativa / 20% indica
Temps en croissance: une semaine après la germination
Temps de floraison: 70-75 jours, en general 63.
Sol: Plagron Standard Mix avec5% de billes d’argile expansée, et de la corne torréfiée, pots de 11 litres.
pH: 6.0-6.5
EC en croissance: max. 1.2-1.6 mS
EC en floraison: max. 1.6-2.0 mS
Eclairage: Premiére semaine de croissance: 2 néons TLC 150 watts. Floraison: 2 Lampes hps 600 W + 1 lampe 400 W Osram Son T plus
20-22°C (night)
Temperature: nuit 20-22 °C, jour 24-30 °C
Humidité relative: En croissance 40-60% en floraison max 50%
Arrosage: manuel
Fertilisation: HeSi Blühkomplex, HeSi Phosphor Plus à partir de la 4e semaine de floraison
Additifs/Stimulateurs: Nitrozyme, HeSi Boost and Wurzelkomplex, Enzyme
Hauteur: 80-125 cm
Récolte: 71.6 grammes par plante, en moyenne