Jamaican MountainsPrès d'une quarantaine d'années après la sortie du Ganja anthem Legalize it, de Peter Tosh, sa Mère Patrie à prise une enjambée de géant en direction du célèbre rêve avec un jugement gouvernemental au début du mois de juin.¨Doctors smoke it, Nurses smoke it,¨ chantait Tosh dans son classique de l'année 1976. Depuis la récente annonce de la par du Ministre de la Justice, peut-être les ministres en fument-ils également...

Peter ToshLa Jamaïque et la ganja se marient comme pois et carottes, mais jusqu'à maintenant les îles faisaient quand même des criminels de leurs citoyens même pour des cas de simple possession. Quoi qu'il en soit, tout ceci est sur le point de changer cet été avec un important changement de loi.

Time Magazine cite Mr Mark Golding, Ministre de la Justice en Jamaïque, en disant que le cabinet avait approuvé des changements de loi affectant ¨la possession de petites quantités de ganja pour usage personnel.¨ Il ajoute également que cette loi contient des provisions couvrant l'utilisation en lieu privé et ¨l'usage médicinal¨. Cela veut dire que des amendes de petite somme seront exigées, ou du travail communautaire pour avoir été attrapé en possession de moins de deux onces (56 grammes).

Les sources médiatiques rapportent que la décision du Gouvernement jamaïcain fait partie d'une tendance régionale. Voice of Russia rapporte qu'avec le statu légal concernant le cannabis en pleine métamorphose dans 22 états Américains (de la décriminalisation à l'usage médical) ainsi que l'Uruguay qui légalise, la Jamaïque répond à un environnement plus relaxe dans la région. Dans le passé, le Pays à résisté aux appels au changement par craintes de possibles sanctions des USA pour avoir brisé des traités sur les stupéfiants.

La Ganja en Jamaïque

Il y a près de 3 millions de gens qui vivent en Jamaïque, qui est une des plus grande île des Caraïbes. Il y existe une économie mixte comprise de tourisme (1 million de visiteurs visitent l'île chaque année), l'industrie minière (Le Pays est le 5e plus grand exportateur de bauxite au monde), l'agriculture (le Pays produit du sucre, des bananes et du café) ainsi que le rhum.

SaddhuIl y a une acceptation générale qui veut que le cannabis aurait été importé en Jamaïque au 19e siècle. Après l'abolition ¨officielle¨ de l'esclavage, les travailleurs Indiens furent emmenés sur l'île pour y travailler sur les plantations. Ils ont apportés avec eux des semences de la région de Kush, qui fleurissaient dans le climat des caraïbes. Le terme ganja provient du nom Indien utilisé pour désigner la mystique rivière du Ganges (le mot hindi गंगा,or gaṅgā).

Certains érudits voient un parallèle entre les Saints Saddhus de l'inde, et les Rastafariens de la Jamaïque. Ils partagent un sens de la spiritualité, une dévotion à la Ganja ainsi qu'une apparence similaire qui ont maintes fois été reliées à l'influence Indienne.

Le reste du mode ne connaissait que très peu cette culture Jamaïcaine jusqu’à ce que Bob Marley prennent le son du reggae et le transforme en une sensation musicale internationale dans les années 70. Durant les années qui suivirent, le reggae peint le monde entier rouge, or et vert et propulse la culture du joint fumant sous les feux de la rampe en produisant des chansons a propos de la Sensimilla (également connue sous le nom de sensi, ou sens) et collieweed.

Malgré le fait que le climat de la Jamaïque est parfait pour faire pousser du cannabis, qui pousse tout le long de cette île de 235 km de long, il a toujours été poussé en secret. Quoi qu'il existe de grandes fermes, reliées au crime organisé, il y existe encore plus de petits jardins et opérations destinées a aider les locaux a nourrir leur famille.

Certains voient le processus de décriminalisation comme un potentiel de profits (le tourisme cannabique existe sur l'île depuis bien des années) mais un article sur le site web de la chaîne ABC NEWS déclare que le Pays est également intéressé a étudier ses usages médicinaux et scientifiques. L'article rapporte que Mr. Golding, le Ministre de la Justice, à dit qu'il n'est pas seulement mal mais également stupide de continuer d'enforcer une loi qui rend illégal la possession de Ganja ainsi que ses dérivés pour des dispositions médicales.

Le cannabis est utilisé comme médicament depuis son arrivée sur l'île et ses habitants de tous âges, pas seulement les rastas, l'utilisent fréquemment pour des lotions et teintures qui guérissent des problèmes de santé globaux. Avec le nouveau changement de lois, peut être que la véritable opportunité se trouve dans l'export de cette fabuleuse tradition de cette herbe de par le monde.

TL