Paradise Seeds Wappa, Durga Mata, Ice Cream et Pandora cultivé avec le première plantation légal de cannabis médical au Chili en Amérique du Sud

Le temps de la récolte à la plantation de Cannabis médical d’Amérique du sud

In the northern hemisphere, all thoughts are on Spring and the new outdoor planting season. However, in the southern hemisphere, March and April means the beginning of Autumn and marijuana harvest time.

Dans une banlieue tranquille de Santiago, capitale du Chili, une révolution bourgeonne depuis septembre dernier. Sur un petit lot, 400 plantes de marijuana ont grandi et grossi sous le soleil de l’été. Ces plantes sont à la base de la première plantation de cannabis médical légale en Amérique latine, gérée par la Fondation Daya (Fundación Daya) qui fournit de l’huile de cannabis pour traiter plus de 200 patients atteints de cancer.

Le voyage inimaginable de la première culture légale de cannabis médical de la Fondation Daya

Lorsque la Fondation Daya a obtenu son permis pour la culture de cannabis dans la Municipalité de La Florida (une banlieue de Santiago), personne se doutait de l’ampleur de la couverture médiatique mondiale qui suivit. Depuis septembre, le projet est l’objet de reportages en Amérique du nord, en Amérique latine, en Europe et même en Inde et au Japon.

Récemment, la Fondation Daya a également influencé certains événements politiques au Chili. La Chambre des députés a récemment voté de proposer des ajustements qui pourraient assouplir les lois anti-cannabis, si approuvés par le congrès chilien. Ces derniers incluent le droit de cultiver jusqu’à six plantes pour usage récréatif ou thérapeutique.

« À chaque étape, l’intérêt a grandi. Étant donné la nouveauté ce type de projet, il y a eu certains moments difficiles. Au début c’était tout comme un casse-tête, il fallait réussir à joindre les bons morceaux. Nous travaillons avec des médecins, experts en santé et politiciens en plus d’apprivoiser et d’apprendre d’une culture de cannabis de cet ampleur. Si tout va bien, petit à petit, nous avons une formule pour le futur », dit Nicolas Dormal, directeur de la Fondation Daya.

La plantation a eu sa part de problèmes, incluant des puissantes tempêtes en mars qui ont mis en péril la récolte. Heureusement, les jardiniers de Daya ont réussi à minimiser les dommages, et le rendement est estimé autour de 120 kilos pour les 400 plantes de cannabis, dont les variétés ont été fournies par Paradise Seeds.

Sea of Green at Daya Foundation with Paradise Seeds Cannabis Strains « L’industrie du cannabis médical est récente et nous voulons mettre de l’avant un modèle innovateur pour le reste de l’Amérique latine, et peut-être même le monde. Nous planifions acheter d’autres terres et d’agrandir notre plantation la saison prochaine. Nous discutons présentement avec d’autres municipalités au Chili, et souhaitons la participation d’au moins 20 d’entre-elles, où chacune finance "sa part " du projet. En retour, elles obtiendront des extraits de cannabis pour les patients de leur district », explique Nicolas concernant les plans d’expansions de la Fondation Daya.

« Non seulement cela réduira les coûts de production de ce médicament, mais cela assurera que la prochaine récolte pourra produire assez d’huile de cannabis pour traiter 4000 patients. Nous espérons qu’une fois l’extrait stabilisé en laboratoire, nous pourrons fournir un médicament générique pour usage futur par les patients chiliens. »

120 kilos de cannabis médical

Alors c’est le temps de la récolte au lot de Daya depuis mi-mars et les résultats sont fantastiques. Les 120 kilos de fleurs récoltées seront envoyés au laboratoire ce mois (avec escorte policière), où l’huile sera extraite pour traiter les patients de la municipalité de La Florida.

Paradise Seeds fait partie du projet dès le départ, tel que décrit dans notre article sur l’Amérique du sud , publié plus tôt cette année. Notre nouveau clip montre en primeur des images de la plantation que Paradise a visité en octobre lors d’ExpoWeed. Le fondateur de Paradise Seeds, Luc visite le site avec Pablo Mendez, le jardinier de Daya qui a suivi les plantes de graines de cannabis jusqu’à fleurs ces derniers mois. Video after the break:

Nous avons rejoint Pablo pour avoir ses impressions sur les variétés de Paradise Seeds. Dès le départ, les jardiniers ont apprécié le taux de germination de 98%. Les plus performantes ont été Wappa, qui selon Pablo ont « une taille immense et un excellent rendement » et Durga Mata qui avec son superbe rendement a su montrer « des couleurs incroyables étant donné les deux phénotypes ». La variété Ice Cream a également été recommandée pour sa croissance rapide.

Maintenant récoltées, les fleurs sèchent et sont presque prêtes pour le transport vers le laboratoire, où la seconde étape du processus débute. Une équipe de tournage Paradise Seeds suit de près la progression de cette incroyable histoire pour partager avec vous le prochain chapitre de cette grande aventure du cannabis en Amérique du sud.