Marijuana flower growing under LED lightUn slogan souvent utilisé par les cultivateurs Hollandais va comme suit :¨Seulement lorsque les cultivateurs en serres professionnels utilisent un type de matériel pouvons nous le prendre au sérieux¨. Et bien, depuis que le géant Philips, une des force dominante dans la révolution LED, à lancé sur le marché sa Green Power LED pour cultivateurs professionnels, un nombre sans cesse grandissant d'entre eux se sont empressés d'utiliser la technologie.

Seulement, un détail subtil à ne pas mettre de côté : Jusqu'à maintenant' les Green Power LED's ne sont pas conçus pour remplacer l'éclairage à haute densité conventionnel, mais utilisés davantage pour la culture à paliers multiples, où des plateaux de micro-pousse sont installés sur des étagères de plusieurs paliers. Cette situation de culture est bien différente de la chambre de culture typique. Alors, si le slogan ¨essayé et approuvé¨ s'applique vraiment aujourd'hui à cette technologie, demeure à être démontré.

Depuis plusieurs années maintenant, l'éclairage LED (light emitting diodes) s'est démontré être un sujet somme toute plutôt difficile à maîtriser. Ce qui n'a sûrement pas aidé la cause des LED's, sont les déclarations fulgurantes des producteurs utilisées pour promouvoir leur produit. Des phrases du style:¨ Notre unité LED 90 watts remplace aisément une Ampoule à Haute Pression au Sodium de 400 watts ¨. Si vous étiez du style gobe-tout, à l'heure qu'il est, vous êtes sûrement devenus un opposant virulent.

TBeaucoup de cultivateurs en herbe semblent apeurés à l’idée d'utiliser une lampe à Haute pression pour différentes raisons. Les coûts exorbitants de l'électricité, la signature thermique et le risque de feu ainsi que les démarches à suivre pour maintenir un jardin à des températures adéquates. Il y à également la tendance récente à utiliser de plus petits espaces tels les tentes de croissance, qui viennent mettre l'emphase sur l'importance du contrôle de la température. ¨ la physique du produit est tellement intéressante comparée au tungstène ou au fluorescents (technologie des années 30) que je VEUX vraiment que cela marche¨... Nous raconte un cultivateur sur un forum cannabique. Cette phrase semble représenter adéquatement les sentiments de plusieurs cultivateurs enchantés par l’idée des LED's. Je le sais, j'étais un de ceux-là.

LED powered weed budsI was offered the opportunity to test two LED fixtures in a converted closet that I just couldn’t get to perform properly using HPS bulbs. Getting rid of excess heat during the summer appeared to be an impossible challenge - at least when I didn’t want to rattle the neigbours out of bed with the continouous drone of a huge exhaust fan. Even though 'those in the know’ warned me that LEDs are not a serious alternative to traditional grow lighting, I was determined to prove them wrong. Didn’t the guy who offered me the test models seem a decent down to earth kind of chap? But even he couldn’t produce photographic material that would give undeniable proof of the effectiveness of his product.

Je me suis fait offrir deux fixtures LED afin de les tester dans des penderies adaptées que je ne réussissais pas à contrôler adéquatement sous HPS. Me débarrasser de la chaleur en été semblait représenter une tâche insurmontable – du moins, lorsque je ne voulais pas éveiller les soupçons de mes voisins et les tirer hors du lit avec le bruit d'une turbine géante où d'un compresseur de climatiseur. Même si les gens que je considérait ¨savants¨ en ce qui à trait à la culture me disaient tous qu'il ne s'agissait pas d'une alternative viable à l'éclairage traditionnel, j'étais déterminé à leur prouver le contraire. Le mec qui m'avait refilé le matos à tester ne me semblait-il pas être un homme décent, terre à terre et digne de confiance? Mais lui-même ne semblait pas être en mesure de me présenter des photographies tangibles qui serviraient de preuve quant à la performance de son produit. Quoi qu'il en soit, j'ai démarré cette expérience dans le but de réussir, préparant mon espace de croissance à cet effet. Et bien, que s'est il passé? Certainement, même durant les jours de grande chaleur, la température à cessée d'être un problème.

Par contre, la résolution de ce problème s'est bien vite vue remplacée par le débalancement d'autres paramètres. En hiver, la basse température est devenue un problème, l'absence de chaleur fit diminuer la transpiration et donc par le fait même, les besoins en irrigation, changeant par le fait même les valeurs nutritionnelles. Même après avoir eu à jongler avec un tout nouveau tableau de paramètres, l'unité LED de 300 watts offrit une croissance végétative saine et des sommités de qualité respectable, par contre le rendement fut complètement désappointant : même pas un demi gramme par watt. Ensuite, il faut prendre en compte l'excédent de temps nécessaire à offrir une maturité du produit fini satisfaisante. La floraison à prise deux semaines de retard sur l’horaire habituel. Soit dit en passant, plusieurs utilisateurs de LED ont rapporté des résultats complètement différents. Mais il y a de cela deux ans. La technologie LED se déplace à la vitesse de la lumière, alors mon expérience est peut-être maintenant devenue désuète comparée à l'avancée dans la technologie... Jetons y un coup d’œil...

Nous voulons des photos de fleurs qui pissent l'huile, SVP.

LED Cannabis Grow BudsSur les forums web, il y a énormément de discussions techniques et même des carnets de croissance sous LED, mais vous ne verrez que très rarement - voir jamais- un carnet de croissance bien monté, montrant explicitement et en Macro, des sommités qui pissent l'huile, des chiffres précis, préférablement en grammes par watt, comparant le rendement aux expériences passées dans la même chambre de culture.

Une explication de cette attitude réservée (style on attend et on voit) de la part de plusieurs acheteurs potentiels pourrait bien être le prix des unités. Par Watt, même le plus bas de gamme dans le LED est plusieurs fois plus élevé que les lampes à haute pression, même en y ajoutant quelques bulbes de rechange. Une unité de 100 watts se vend aux alentours de 220 euros et plus, les modèles 325 watts, 730 euros tandis que les modèles 600 watts et plus vous dépouillerons d’au moins 1100 euros ou plus. Quoique la production des LED ne soit pas si dispendieuse, de larges sommes d'argent sont investies dans la recherche et développement, spécialement en ce qui à trait à la recherche pour des diodes plus puissants. C'est pourquoi il risque de s'écouler un bon moment avant que les prix ne tombent à un niveau compétitif.

Même en compilant les économies potentielles sur l'électricité, d'autres variables sont susceptibles de venir ruiner vos calculs optimistes: La qualité ainsi que la fiabilité des produits, surtout en ce qui à trait aux unités de bas prix, semblent causer des problèmes récurrents. Des problèmes souvent difficiles à régler puisque les vendeurs/producteurs sont fréquemment localisés en Chine. Expédier une unité défectueuse en Chine pourrait vous coûter encore bien plus que l'item que vous envoyez. Alors cet autre argument en faveur des LED voulant qu'ils soient d'une longévité inégalée, s'avère être mort dans l’œuf, dans plusieurs des cas. Ensuite il y l'argument qui pose le plus de poids, littéralement. En théorie, nous voulons tous réduire notre empreinte écologique, mais pas lorsque l'effort vient au prix d'une productivité réduite qui se compare de façon défavorable à ce à quoi nous avons l'habitude.

Hors de tout doute raisonnable

Certains enthousiastes sont convaincus hors de tout doute raisonnable qu'il est déjà possible d'obtenir des résultats similaires ou même supérieurs en utilisant des LED's. ¨Même si ma LED 250 watts n 'est pas suffisamment puissante pour être comparée à une HPS 1000 watts, elle pousse de l'herbe de la même taille que celle que je faisais pousser dans de plus grandes pièces sous HPS¨¸ selon un cultivateur utilisant la Magnum Plus 2.¨ Les LED ne sont simplement pas logiques ou efficaces entant que source d'éclairage pour de grandes productions à moins d'être utilisées comme éclairage d'appoint, mais c'est de l'or en ce qui à trait aux petits cultivateurs en herbe à bord de leurs tentes, penderies et tiroirs. Il existe des LED sur le marché qui sont en mesure d'obtenir le proverbial gramme par watt, c'est simplement qu'il y en a des bonnes et des mauvaises. C'est au consommateur de faire ses devoirs, comme faire l'achat de nouvelles génétiques¨.

Un autre cultivateur (medgrower) démontre encore moins de réserve. ¨Auparavant, j'utilisais 2 x 400watts HPS pour faire pousser 4 plantes jusqu'à 4 pieds de haut en floraison. Désormais, j'utilise 3 modules 100 watts Évolution Grow LED pour la même chambre de croissance et j'obtiens de meilleurs résultats¨. Pour mettre les dires de ce dernier en perspective : en utilisant 800 watts d'éclairage HPS, il récoltait 370 grammes (soit 14 onces), son changement vers les LED lui a récolté 440 grammes (soit15.5 onces).

En somme, il est possible de cultiver avec des LED's, même du produit d'excellente qualité. Seulement, n'espérez pas produire le même montant avec un quart du wattage HPS. Attendez-vous à une courbe d'apprentissage en ce qui à trait à l'établissement de paramètres bien balancés. Dans certaines situations, les LED's se trouvent à être la seule option raisonnable dans les petits espaces, coûteuse mais appropriée. Trouvez une source de confiance est de la plus haute importance. Vous aurez à faire vos devoirs assidûment afin de dénicher quelle marque sera tributaire de votre argent durement gagné. Amazon.com, par exemple, offre beaucoup de revues du consommateur. De l'information indépendante est ardue à dénicher, alors gardez la tête froide avant de passer à la commande!

JS