Lorsqu’un jardinier entend Cannabis et champignons dans la même phrase, les sonnettes d’alarme retentissent! Mais tous les champis ne sont pas mauvais! Des études attestent de l’impact bénéfique de certains sur la croissance des plantes. Les cultivateurs voient donc les avantages à utiliser Mycorhiziens et Trichoderma pour booster les potentiels et les rendements.

Champignon, ça rappelle la pizza ou le carnage et la dévastation abattus sur les plantes - botrytis et rouille pour vous servir… Mais en grattant un peu la surface, on découvre tout leur monde merveilleux. Savez-vous qu’ils ont davantage de points communs avec le homard qu’avec une plante?

Bienfaisants Mycorhiziens

Chez Paradise, la bataille avec les champignons ravageurs fait partie de la grande histoire. Le côté positif, c’est d’avoir amené la sélection de variétés qui leur sont résistantes, Spoetnik#1 et Belladonna. Les estimations scientifiques annoncent entre 2.2 et 3.8 millions d’espèces différentes de fungi sur la planète. Il y en a forcement des bienveillantes dans le lot!

La clé du pouvoir des champignons est le mycélium. Une étendue de fils plus ou moins fins qui forment une réseau sous-terrain pouvant se propager sur des kilomètres et qui relie les plantes et  les arbres ensemble. Une sorte de réseau internet pour le monde végétal, leur permettant de communiquer les uns avec les autres et de s’alerter sur des dangers potentiels de ravageurs et maladies.

Techniquement, les Mycorhiziens permettent à la plante de se nourrir de macro/micro-nutriments (tels que phosphore, azote…) et en retour, elle leur fournit les hydrates de carbone (glucides). Donc, si ça se passe comme ça au Royaume de Dame Nature, il n’y a pas de raison pour que cela diffère dans l’enceinte de nos jardins.  

Les champignons mycorhiziens stimulent la pousse des végétaux grâce à une relation de symbiose. En développant leurs hyphes (fins filaments) sur les racines, ils prolongent et renforcent le système racinaire. Le résultat est un réseau complexe et extensif qui se propage dans le sol bien au-delà des capacités de la plante seule (jusqu’à 200 fois plus étendu). Bénéfice évident pour les plants dont l’accès à une extra-nutrition s’en trouve considérablement amélioré.

Bénéfiques Trichoderma

Utiliser des Trichoderma pour booster les rendements introduit dans le substrat un autre champignon bénéfique de génie, même s’il ressemble à une colonie de moisissures. Comme les bactéries bénéfiques, ces champignons sont favorables au plantes et se développent aussi sur leurs racines. En toute bienveillance, comme les mycorhiziens, une union symbiotique avec la plante se fait. La multiplication et l’allongement des racines s’accélèrent. Parallèlement, la protection contre les autres espèces de fungi, moins sympas, augmente. 

Les trichoderma ont donc le potentiel d’améliorer la santé et la vitalité du substrat de culture afin que les graines de Cannabis prospèrent . À mesure que la plante croît, la présence des ces formes de champignons bénéfiques contribue aussi à sa vigueur globale et lui assure de bonnes défenses immunitaires contre la menace des maladies.

Comment Favoriser les Mycorhizes  

Le mycélium prospèrent avantageusement dans un substrat qui n’est pas travaillé, à la recherche de racines pour accomplir sa mycorhize (symbiose). Le réseau extensif des hyphes doit rester intact pour fonctionner. Par conséquent, un moyen d’encourager les champignons bénéfiques est de préparer le substrat avec de belles couches de matière organique (compost) et d’éviter de le retourner, laissant cette nourriture s’infiltrer et devenir accessible au michoriziens. Pour réellement optimiser le potentiel, il est possible de cultiver une colonie de bons champis assez simplement. La recette inclue fumier, mélasse, sable, grains de café, riz et précise de laisser la nature faire son œuvre. Explications dans cette petite vidéo.

Pour les cultivateurs indoor, cette option est peut-être un peu plus compliquée. Pas sûr que la perspective d’un tas de compost fumant dans la chambre d’amis soit très enthousiasmante… Mais, le commerce ayant ses avantages aussi, il existe de nombreux produits disponibles en boutique pour stimuler les Mycorhiziens et Trichoderma, ou en apporter dans le sol. Rappel : ils doivent être ajoutés avant de semer.

Les propriétés efficientes des mycorhizes, visibles sur le développement et le rendement des végétaux, ne sont qu’un petit échantillon des extra-ordinaires pouvoirs de ces créations de la Nature. En effet, les mycorhiziens participent au sauvetage de la planète, du moins à la préservation de son équilibre naturel, puisque la Glomaline (sorte de colle qu’ils produisent) capture le carbone de l’atmosphère et le stocke dans le sol. Woody explique tout ici Kiss the ground.