Paradise Seeds est très heureux d'accueillir un nouveau blogueur invité dans notre équipe de contenu. Le Dr Viola Brugnatelli est la directrice scientifique de Cannabiscienza, une académie d'apprentissage en ligne pour les professionnels de la santé italiens sur le cannabis médical et le système endocannabinoïde. Elle est chargée de cours sur le sujet à l'Université de Padoue (Italie) où elle est également chercheuse au Département de neurosciences. Elle est l'ambassadrice italienne de l'ICAM (International Association for Medical Cannabis).

Dans le blog de ce mois-ci, elle jette un regard sur l’utilisation du cannabis dans le traitement des problèmes dermatologiques.

dermatitis

Dermatite: traitement médical au cannabis 


Les données disponibles jusqu'à présent sur l'utilisation des cannabinoïdes pour le traitement des problèmes dermatologiques indiquent un large éventail d'applications potentiellement utiles. Malheureusement, la plupart des données sont actuellement en laboratoire et il y a un manque d'essais contrôlés randomisés sur ce sujet. Jetons un coup d'œil aux applications du cannabis médical pour la dermatite.

Qu'est-ce que la dermatite?
La dermatite - ou plus exactement l'eczéma - est une réaction cutanée inflammatoire non infectieuse qui provoque une éruption cutanée caractérisée par des démangeaisons, un érythème, la présence de vésicules et / ou de croûtes. Les types d'eczéma les plus courants sont: - la dermatite de contact - l'eczéma asteatotique - l'eczéma atopique. Ensemble, ils affectent environ 3,5% de la population mondiale et sont principalement dus à des facteurs génétiques ou environnementaux.

Système endocannabinoïde: modulation de la dermatite

Même dans la dermatite, diverses études montrent que la modulation de l'action du système endocannabinoïde pourrait donner de bons résultats. Dans une étude menée sur des animaux de laboratoire, il a été montré que les récepteurs CB2 sont impliqués dans la dermatite de contact, ainsi appelée parce qu'ils sont causés par le contact avec des irritants ou des allergènes: en utilisant à la fois des activateurs et des bloqueurs du CB2, il y a eu une augmentation de l'inflammation mais, en utilisant des agonistes inverses (qui se lient et inactivent le récepteur), à la fois par voie systémique et topique, une diminution de l'inflammation a été obtenue. (1)

L'eczéma asteatotique, qui est courant chez les personnes âgées, se caractérise par des démangeaisons, une peau sèche, rugueuse et squameuse, et est souvent aggravé pendant la saison sèche d'hiver en raison de l'interaction entre divers agents environnementaux - tels que le savon et d'autres détergents - et la peau . Dans une étude clinique randomisée en double aveugle de 60 patients atteints d'eczéma asteatotique, une crème émolliente contenant de la palmitoyléthanolamine de type cannabinoïde (PEA) et de l'acétyléthanolamine (AEA) s'est avérée efficace pour améliorer l'hydratation, la sécheresse de la peau et les démangeaisons. (2)

La dermatite atopique se manifeste par une inflammation soudaine de la peau, caractérisée par une sécheresse, des démangeaisons et la formation d'érythème et de vésicules. Puisque sa cause est inconnue - on pense qu'elle est due à une combinaison de facteurs héréditaires, de stress et de changements saisonniers - les remèdes utilisés traitent les symptômes mais pas la cause.

De nombreuses études ont montré que le PEA (un produit chimique à base de graisse qui est un analgésique naturel) peut être un traitement très efficace dans la dermatite atopique. Le PEA inhibe l'action de l'enzyme FAAH, qui métabolise les endocannabinoïdes; ce faisant, il augmente la disponibilité de l'anandamide qui, grâce aux récepteurs TRPV1 présents sur les cellules de la peau, exerce un effet anti-démangeaison. (3) Le PEA a également une action anti-démangeaison directe, grâce à l'action sur CB2: Mymix, une crème à matrice lamellaire contenant du PEA, réduit les démangeaisons et l'inflammation cutanée et augmente la rémission de la dermatite atopique. (4)

Une étude observationnelle prospective a été réalisée sur 2456 patients âgés de 2 à 70 ans, où une crème à base de PEA, en plus de soulager les symptômes de la dermatite atopique, a réduit l'utilisation de préparations topiques à base de cortisone. (5)

De plus, CB1 peut également être impliquée dans la dermatite atopique. À cet égard, les préparations contenant du tétrahydrocannabinol (THC) ou similaire, se sont également révélées efficaces dans le traitement de ce type de dermatite, suggérant l'efficacité du traitement médical au cannabis pour la dermatite. (6)

L'acné vulgaire

Par erreur, l'acné est considérée comme une caractéristique naturelle de l'âge adolescent-juvénile; en fait, il s'agit d'une véritable maladie inflammatoire, parfois chronique, généralement due à une inflammation des glandes sébacées de la peau avec une hyper production de sébum provoquant des boutons et des démangeaisons. (7)

L'acné et le système endocannabinoïde

Chez l'homme, des endocannabinoïdes ont été trouvés dans les glandes sébacées, qui expriment également les récepteurs cannabinoïdes CB2 classiques, dont l'activation augmente la production de sébum. (8) Outre le CBD, d'autres phytocannabinoïdes se sont révélés efficaces pour réduire la production de sébum et l'inflammation locale, tels que la tétrahydrocannabivarine (THCV), la cannabidivarine (CBDV) et le cannabicromène (CBC) (9). Dans une étude clinique de 2015, une crème à base d'extrait de graines de cannabis, appliquée deux fois par jour, a été efficace pour réduire la production de sébum et l'érythème qui en résulte (rougeur de la peau), sans montrer d'effets secondaires. (10) 

Conclusion

Parmi les domaines de recherche où le système endocannabinoïde pourrait avoir des applications, celui des pathologies cutanées est l'un des secteurs les plus prometteurs, quoique relativement nouveaux. Actuellement, il n'y a pas beaucoup de recherches dans ce domaine, peut-être parce que le rendement économique de ces médicaments (en particulier les produits topiques pour la peau) est relativement modeste par rapport au marché pharmaceutique pour d'autres conditions, telles que les maladies systémiques. Malgré cela, les données précliniques indiquent l'efficacité des préparations à base d'extraits de cannabis, PEA, CBD et analogues de THC, dans de nombreuses conditions dermatologiques.

Références: 

1) Basu S, Dittel BN. Unraveling the complexities of cannabinoid receptor 2 (CB2) immune regulation in health and disease. Immunol Res. 2011;51(1): 26-38 
2) Yuan C, Wang XM, Guichard A, et al. N- palmitoylethanolamine and N- acetylethanolamine are effective in asteatotic eczema: results of a randomized, double-blind, controlled study in 60 patients. Clin Interv Aging. 2014 Jul 17;9:1163-9
3) Tey HL, Yosipovitch G. Targeted treatment of pruritus – a look into the future. Br J Dermatol. 2011 Jul; 165(1): 5–17.
4) Kircik L. A nonsteroidal lamellar matrix cream containing palmyitoylethanolamide for the treatment of atopic dermatitis. J Drugs Dermatol. 2010;9(4):334-338.
5) Eberlein B, Eicke C, Reinhardt HW, et al. Adjuvant treatment of atopic eczema: assessment of an emollient containing N- palmitoylethanolamine (ATOPA study) J Eur Acad Dermatol Venereol. 2008 Jan;22(1):73-82.
6) Wollenberg A, Seba A, Antal AS. Immunological and molecular targets of atopic dermatitis treatment. Br J Dermatol. 2014 Jul;170 Suppl 1:7-11.
7) Moradi Tuchayi S, Makrantonaki E, Ganceviciene R, et al. Acne vulgaris. Nat Rev Dis Primers. 2015 Sep 17;1:15029
8) Dobrosi N, Tóth BI, Nagy G, et al. Endocannabinoids enhance lipid synthesis and apoptosis of human sebocytes via cannabinoid receptor-2-mediated signaling. FASEB J. 2008;22(10):3685-3695