Shopping Cart
Fast & Discreet shipping

Rapide et discret

| Finest Quality

La meilleure qualité

| Excellent service

Service excellent

OUTDOOR CANNABIS STRENGTHEN AND DEFENSE 1200X682 | Paradise Seeds | Meilleure qualité, génétique originale

Outdoor Cannabis – Stopper les Nuisibles et Fortifier les Plantes Naturellement

Profiter des journées estivales au jardin pour regarder la vie et s’apercevoir que le mouvement perpétuel anime ce petit coin de Paradis. Alternance d’agitation et de repos, jour comme nuit. Amis-ennemis, attraction-répulsion, collaboration-résistance. Aux armes cultivateurs! Sortez prestement vapos, arrosoirs, loupes, formules d’alchimistes et le répertoire faune&flore de la région.

Pour chasser les ravageurs et éviter les maladies cryptogamiques, la tactique est de rendre l’environnement hostile, d’accueillir les auxiliaires, d’offrir un palliatif aux nuisibles et de soutenir l’homéostasie des plantes. Fair-play.

Changer le Paradis en Enfer pour Nuisibles du Cannabis en 4 Étapes :

1) Préparation : Préparer des pulvérisations incommodantes, parfois meurtrières, pour rendre l’atmosphère désagréable et la nourriture nocive est une priorité. L’usage d’infusions, macérations, décoctions et purins à base d’ingrédients forts en odeur-saveur est un répulsif naturel efficace pour les volants et les parasites. 

2) Ingrédients : À cette fin, bulbe d’ail, piment, écorces d’agrumes, absinthe, chicorée sauvage, racines d’ortie, frondes de fougère, rhubarbe, tanaisie, consoude, tiges de prêle, feuilles de tomates, lait de vache ou brebis, tabac brun, algues marines, insectes broyés sont souvent accessibles. L’ajout périodique d’huiles essentielles telles que menthe poivrée, agrumes, clou de girofle, lavande aspic, géranium rosat, cannelle, sauge et rue officinales renforcent l’hostilité ambiante.

3) Obstacles : Déposer des poudres et rendre le terrain chaotique autour des plants découragent les rampants. Terre de Diatomée, marc de café, cendres, sel, bicarbonate de soude, coquilles d’œufs brisées, sels d’epsom, maïzena, tige de cuivre peuvent se répandre en alternance et avec modération. Les pâtes collantes autour des pots, au pieds des plants sont tout autant dissuasives. En renfort, les pièges bouteilles suspendus aux arbres ou déposés au sols avec des mélanges attractifs à base de sucre, sirop, confiture, fruit, levure, farine de maïs… capturent les intrus.

4) Plantes compagnes : Agrémenter l’espace de plantes compagnes répulsives accentue l’inconfort et incite les nuisibles à aller voir plus loin, chez le voisin. Œillet d’Inde, tabac d’ornement, soucis, cosmos, ail, ciboulette, persil, coriandre, trèfle, lavande, gingembre, lin, menthe, thym, aneth, basilic, bourrache, livèche, mélisse, verveine citron, pétunias, pélargoniums sont donc les bienvenus. Varier les formes et les parfums perturbent les sens des ravageurs.

Ravageurs du Cannabis ? Appelez les Alliés !

Offrir le gîte et le couvert aux prédateurs naturels et assurer leur pérennité au jardin est un excellent moyen de renforcer la lutte biologique (link art. biological pest control) et de combattre la dominance des ravageurs. 

Suspendre des petits refuges fabriqués à l’aide de barquettes remplies de branches irrégulières, morceaux de terre cuite, brindilles, tiges creuses, bûches trouées, bois sec ou simplement déposer des petits tas à même le sol… Les nichoirs pour oiseaux et les abris à hérissons, à cacher dans les haies, sont aussi faciles et amusants à construire. Fournir un point d’eau pour attirer chauve-souris, libellules, crapauds… gros mangeurs d’insectes et gastéropodes sont souhaitables.

Proposer aux auxiliaires des plantes amies, attractives cette fois, telles que achillée millefeuille, chrysanthème comestible, dahlia, origan, aster, marguerite, moutarde blanche… permet d’embellir utilement la culture. Créer l’équilibre entre plantes, auxiliaires et ravageurs est l’enjeu d’un jardin prospère et fructueux.

Chasser l’ennemi est plus facile lorsqu’il peut facilement trouver une autre cible. Un bout de jardin en friche ou une jardinière alternative, aléatoirement ensemencés par le vent est un parfait dérivatif économico-logique où poussent de façon anarchique les plantes locales : graminées, ortie, carotte sauvage, bourrache, mauve, pissenlit, fenouil..

Booster les DĂ©fenses des Plantes

Une plante faible ou en souffrance est une proie facile. Les coups de chaleur, vent, pluie engendrent des manques et excès auxquels le métabolisme des plantes doit pallier. Un boost de temps en temps aide à soutenir ou renforcer leur système immunitaire et les rend vaillantes. D’autant que les compléments nutritionnels peuplent la cuisine et les alentours. 

Les eaux de cuisson ou de trempage (froides, sans sel ni vinaigre), le marc de café, les feuilles de thé-tisanes usagers, les peaux de bananes, les infusions, thés, décoctions, macérations, purins de plantes endémiques, les fumiers et crottins, les eaux d’aquariums…. sont d’usages courants. Alors, évidement, pas tout d’un coup et tous les jours à fond. Les plantes donnent le rythme et montrent les besoins. C’est par une observation attentive et régulière que le cultivateur nourrit la future récolte. 

Et se rappeler qu’une variété bien choisie est à la base d’une récolte abondante. L’adage dit que les Indicas résistent aux nuisibles, les Sativas aux moisissures et les Hybrides peuvent combiner les deux. Triplette gagnante : Spoetnik#1 Belledonna Opium.

Laisser un commentaire

Related post