Shopping Cart
Fast & Discreet shipping

Rapide et discret

| Finest Quality

La meilleure qualité

| Excellent service

Service excellent

FAKEvsREAL WEED 1200X682 | Paradise Seeds

Vrai ou Faux. Quelles sont les Infos ?

Quand le Cannabis n’est-il plus du Cannabis? La question peut ressembler à un piège mais le problème des cannabinoïdes synthétiques attire l’attention ces temps-ci. Si les faits relatés sont réels, alors la frontière entre un produit comme le Spice (mélange de plantes et de composants chimiques, aussi nommé : K2, Blaze…) et le Cannabis naturel devient  de plus en plus floue. La principale contamination venant de dealers peu fréquentables. 

L’impureté des produits vendus à la sauvette est un sujet récurrent mais cette nouvelle pratique se place à un niveau différent. Un reportage de Vice plonge dans l’univers d’un dealer Allemand affirmant que beaucoup de weed commercialisée dans le pays sous le nom de Haze, a été traitée avec des cannabinoïdes de synthèse (tels que JWH et AB-CHIMINACA).

Le JWH est l’un des nombreux éléments chimiques appartenant au groupe des cannabinoïdes synthétiques qui se retrouvent dans les substances à fumer telle que le Spice. ‘Banks’, le dealer interviewé, interpelle en déclarant ‘vous êtes tous des drogués chimiques sans le savoir’ et affirme que cette herbe trafiquée favorise l’addiction physique, ce que le Cannabis naturel ne fait pas.

Des enquêtes menées au Royaume Uni confirment que les produits de rue sont parfois saupoudrés de Spice, ou équivalent, afin d’augmenter la puissance et l’effet d’un Cannabis de pauvre qualité. De récentes anecdotes soulignent l’existence de ce problème également avec les huiles à vaper. Certaines contiendraient un ‘jus’ de cannabinoïdes synthétiques, causant des effondrements physiques chez des consommateurs.

Brève Histoire des Cannabinoïdes Synthétiques

Les cannabinoïdes de synthèse existent depuis le début des années 2000. À cette époque, les produits estampillés ‘alternative au Cannabis’, tel que Spice, se vendaient ouvertement en raison d’un manque de règlementation. Actuellement, des laboratoires en Russie et en Asie, Chine souvent, sont connus pour être la première source de production de ces substances.

Il s’agit de reproduire la formule d’une combinaison chimique imitant le THC dans sa façon de se lier aux récepteurs cannabinoïdes du corps. Le problème très sérieux, puisque vital pour certains, sont les effets secondaires dangereux. Milieu des années 2000, ces produits sont devenus très populaires puisque peu chers et présentés comme alternative légale, et plus saine, au Cannabis. Tout en étiquetant “Non destiné à la consommation humaine’ sur le paquet… Bon marketing.

Toutefois, il ne fallut pas longtemps avant que le plus mauvais côté de ces ‘alternatives’ devienne évident et que les consommateurs réalisent qu’ils se trouvaient à des millions de kilomètres du Cannabis en terme d’effet. La volatilité des cannabinoïdes synthétiques peut générer des effets extrêmes, allant de la catatonie à l’agression violente. Une réputation de drogue zombie s’est faite. Cela s’est avéré être une problème significatif notamment dans les prisons Anglaises où l’absence d’odeur et le trafic facile (tremper les lettres dans la substance, par exemple) en ont fait une ‘alternative’ profitable et violente à la fois. Même triste constat pour les personnes démunies vivant en situation précaire, sans abris.

Comment Sont Faits les Cannabinoïdes Synthétiques ?

Dans le monde, beaucoup de gouvernements ont défini une législation bannissant la vente des cannabinoïdes de synthèse. Mais la loi se retrouve souvent loin derrière en matière d’efficacité lorsqu’un simple changement de formule suffit à sortir le produit fabriqué de la liste des substances illégales. Il y a inévitablement un marché ‘alternatif’ dans les backgrounds de l’opération. 

Les cannabinoïdes synthétiques démarrent leurs vies dans un laboratoire clandestins où les substances sont synthétisées, c-à-d créées chimiquement à partir d’assemblages de molécules, et produites sous forme de poudre pour l’expédition. Le plus souvent cette poudre est dissolue dans de l’acétone ou de l’alcool pour servir, sous forme liquide, à la vaporisation de matières végétales avant d’être empaquetées et vendues. Cela ajoute la plus-value au label ‘alternative au cannabis’.

Comment Repérer la Contamination ?

Puisque les cannabinoïdes synthétiques n’ont ni odeur ni goût distinctifs, il est malheureusement impossible de repérer leur présence avant d’en percevoir les effets. La seule réponse à ce problème est d’éviter d’acheter du Cannabis, ou autre produits, dans la rue. Connaître la provenance et la source sont les seuls moyens de se protéger contre ces mauvaises façons de faire. Dans les pays où l’usage du Cannabis reste illégal, de tels sujets inquiétants restent secondaires dans les médias et les débats alors qu’ils relèvent de la santé publique.

Laisser un commentaire

Related post