Your Cart
 Google-reviews
Shipping Fast & Discreet shipping | Quality Finest Quality | Service Excellent service
Qu'est-ce que le HpVLd et Comment Protéger sa Culture de Cannabis ? | 🥇 Paradise Seeds

Qu’est-ce que le HpVLd et Comment Protéger sa Culture de Cannabis ?

Au cours des 18 derniers mois, les discussions sur les virus, les symptômes, les foyers d’infection sont devenues familières. Alors que les espaces de culture de cannabis, intérieurs ou de plein air, constituaient une sorte de sanctuaire à l’écart de la folie du Covid, la prévalence croissante d’un viroïde affectant la plante, appelé HpLVd, menace de ramener toute cette discussion sur le tapis vert.

Les cultivateurs de Cannabis doivent-ils se préoccuper du HpLVd ?  Et quelles mesures peuvent-ils prendre pour protéger leurs plantes de l’infection par ce viroïde?

Qu’est-ce que le HpLVd (le viroïde latent du houblon) ?

Le viroïde latent du houblon (plus communément appelé HpLVd ou HLV) est souvent présenté comme un virus du cannabis, mais il s’agit en fait d’un ARN pathogène spécifique aux plantes, c’est pourquoi sa définition correcte est « viroïde« . 

Il trouve son origine dans les plantes de houblon, qui appartient à la même famille que le cannabis. Les chercheurs ont découvert la présence de ce viroïde dès les années 1980. Depuis, il est devenu un problème international notoire dans les exploitations professionnelles dont l’activité est de transformer le houblon pour l’industrie brassicole.  

Personne ne sait vraiment quand le viroïde s’est transmis à la plante de cannabis même si l’on soupçonne le début de contamination vers 2014. Officiellement identifié en 2019 dans une ferme commerciale de cannabis en Californie, sa présence est depuis de plus en plus constatée au sein des grandes cultures à travers tous les États-Unis. 

Quels Sont les Symptômes de l’HpLVd Chez les Plantes de Cannabis ?

Le viroïde HpLVd a créé un nouveau mot dans le vocabulaire des cultivateurs : « Dudding“ (le ratage, la gaffe) duquel découle donc la « dudding disease (maladie)“.  Pourquoi? Et bien simplement par analogie avec une récolte considérée comme ratée. En effet, si cette affection est restée si longtemps dans l’ombre, c’est parce que les symptômes du HpLVd chez les plants de cannabis sont similaires à ceux de problèmes courants. Il n’y a pas d’indication flagrante d’infection. Les symptômes banals de cette nouvelle maladie sont les suivants :

  • Retard, ralentissement de croissance de la plante
  • Quantités de trichomes et de résine réduites
  • Bourgeons et fleurs plus petits
  • Malformation des feuilles

L’autre problème est la latence par nature de ce viroïde. Cela signifie qu’il peut être présent dans la plante pendant très longtemps avant de se manifester, les plantes infectées peuvent donc être asymptomatiques (ne présenter aucun symptôme), ce qui ajoute aux difficultés d’identification.  

Comment les Plantes Sont-elles Infectées par le HpLVd ?

Le HpLVd est actuellement étudié par des scientifiques tentant de démêler le chemin qu’il emprunte pour attaquer les plantes de cannabis. Deux facteurs clés accélérant les taux d’infection dans les cultures ont à ce jour été identifiés : le manque d’assainissement des installations et la propagation de la maladie par les clones.

Il est montré que le viroïde se propage par contact avec une plante infectée. La source la plus probable de contamination dans les salles de culture professionnelle est le manque de stérilisation du matériel, des outils de taille et de coupe notamment. L’autre source principale d’infection semble être l’utilisation de clones provenant de plantes mères malades et apportés dans l’installation. 

Les producteurs commerciaux ont été les plus durement touchés par la propagation du HpLVd.  Il est supposé que l’une des raisons pour lesquelles la maladie a émergée de façon significative sur la Côte Ouest des États-Unis était l’absence de mesures de protection et de réglementations en matière d’hygiène, de contrôle et de quarantaine dans les exploitations de culture de chanvre aux premiers jours de la légalisation du cannabis.  

Comment Éviter le HpLVd dans l’Espace de Culture ?

Bien que le HpLVd soit encore très associé aux installations professionnelles de production de cannabis à grande échelle, les cultivateurs amateurs peuvent prendre quelques mesures simples pour minimiser le risque d’infection. En fait, les conseils sont les mêmes que ceux servant à se prévenir de tous risques d’importation de parasites ou maladie liés aux plantes dans l’espace de culture.

Tout d’abord, faire tout ce qui est possible pour garder l’endroit propre. Bien que l’alcool soit l’agent nettoyant préféré de la plupart des cultivateurs, la stérilisation la plus efficace pour prévenir la maladie du dudding est une solution d’eau de Javel (ou d’eau oxygénée) à 10 %, c-à-d 1 part de javel pour 10 parts d’eau. Les ciseaux ou lames doivent être bien stérilisés (et rincés/séchés) avant de passer à une autre plante, cela évite le risque de contamination croisée.

Bien que le HpLVd ait de rares fois été fois trouvé dans des graines, la majorité du risque provient de boutures infectées. En conséquence, la culture à partir de semences offre une bonne protection contre ce viroïde. Surtout si elles proviennent d’un producteur de semences reconnu pour sa fiabilité et qui applique des normes d’hygiène strictes tout au long du processus de sélection. Tel que…Paradise Seeds, par exemple…  

Même s’il est encore trop tôt pour saisir l’importance de l’impact international du HpLVd sur les cultures de cannabis, les cultivateurs espèrent qu’il ne deviendra pas un problème comme la maladie hollandaise de l’orme. Le temps de s’inquiéter d’une apocalypse n’est pas là mais rien n’empêche de garder un œil ouvert sur cette nouvelle maladie.

Laisser un commentaire

Last cannabis post