Your Cart
 Google-reviews
Shipping Fast & Discreet shipping | Quality Finest Quality | Service Excellent service
Cultiver du Cannabis en Hydroponie : Petites Astuces | 🥇 Paradise Seeds

Cultiver du Cannabis en Hydroponie : Petites Astuces

Cultiver en hydroponie peut être extrêmement gratifiant une fois l’installation correctement mise en place. Un système hydroponique peut produire des rendements impressionnants tout en utilisant des quantités minimum de milieu de culture. Voici les 9 top conseils de Paradise Seeds pour de belles plantes en hydro.

  1. Combien de temps dure la phase de croissance en hydro ?
  2. A quelle fréquence faut-il nourrir les plantes de cannabis en hydro ?
  3. Quelle est la température de l’eau recommandée pour un système hydro ?
  4. Comment contrôler le pH dans un système hydro ? 
  5. Quels sont les différents milieux de culture utilisés avec les systèmes hydro ?
  6. Quels sont les meilleurs systèmes de goutteurs pour alimenter les plantes en hydro ?
  7. Comment booster les rendements en hydro avec des apports d’oxygène ?
  8. Qu’est-ce qu’une période d’assèchement en hydroponie ?
  9. Conseil #1 pour la culture hydro : toujours avoir une pompe de secours !

1) Quel est le temps de croissance optimum en hydro

La durée pendant laquelle les jeunes plants de cannabis sont maintenus en phase de croissance joue un rôle prépondérant dans la taille finale des plantes. Contrairement à la culture en substrats organiques, en hydroponie il est conseillé de les garder en végétation (18/6) le moins de temps possible. Une durée maximale de 7 à 10 jours à partir de semis enracinés est une norme de référence, en particulier si vous utilisez des systèmes de types DWC ou aéroponiques et des plants/clones ayant déjà un beau départ racinaire.

2) Quand nourrir les plantes en hydro ?

À la différence des cultures en substrat organiques (terreaux, coco…) où les apports nutritifs se font en une seule fois, quotidiennement ou espacés, en systèmes hydro les solutions nutritives sont distribuées plusieurs fois par jour, voire à libre disposition des plantes. Par exemple, avec les systèmes à goutteurs, il est préférable de les nourrir plusieurs minutes 2 à 3 fois par jour pendant le cycle 18/6 de croissance et 3 à 5 fois pendant le cycle 12/12 de floraison. Astuce : nourrir peu et souvent. Conseil : faire très attention aux périodes de sécheresse entre deux circulations de nutriments.

3) Quelle est la température d’eau recommandée en hydro ?

La température de la solution nutritive est cruciale en culture hydroponique. La raison est simple : permettre aux différents nutriments de se dissoudre et de devenir totalement accessibles par les plantes de cannabis. La maintenir stable évite les solutions troubles par manque d’oxygène (trop chaude) et les blocages de racines ou de nutriments (trop froide). La norme se situe entre 18° et 21°C. Le meilleur conseil est donc de s’équiper d’un petit chauffage d’aquarium qui se régule en fonction de la température choisie.

4) Comment contrôler le pH en Hydro ?

Une bonne température est importante en ce qui concerne la solution nutritive, mais un pH correct et stable est l’élément déterminant qui permet aux plantes d’absorber les nutriments disponibles. Le potentiel d’hydrogène (pH) indique l’acidité/alcalinité présente dans le bac d’alimentation. En hydro, il est conseillé de maintenir un niveau stable en fonction des phases de développement, situé entre 5,5 (plutôt en croissance) et 6,2 (plutôt en floraison). Trop de variations causent des stress. Astuce : l’utilisation d’un testeur électronique facilite la prise et la gestion du pH.

5) Les différents substrats utilisés en Hydro

La beauté de cultiver en hydro, c’est-à-dire dans un milieu sans terre, est de pouvoir essayer différents substrats selon le système utilisé. Les billes d’argile, la perlite, la laine de roche et la coco sont tous utilisés avec les systèmes de goutte-à-goutte, la culture en eau profonde (DWC) et l’aéroponie. Le conseil ici est d’essayer de varier les substrats et de voir celui qui convient le mieux en terme de gestion technique et qui est le plus adapté aux variétés choisies. Par exemple, comparer les avantages et les inconvénients d’une même culture faite en système à goutteurs avec des cubes de laine de roche et parallèlement, avec un mélange 50% coco et 50% perlite.

6) Quels sont les meilleurs systèmes à goutteurs pour des plantes en hydro ?

Cultiver des variétés de cannabis à l’aide d’un système de goutte-à-goutte permet de diminuer une partie de la tâche laborieuse concernant l’alimentation et permet également aux plantes de recevoir un programme nutritif complet à heure régulière chaque jour. Le petit conseil : utiliser des anneaux goutteurs au lieu des pics individuels basiques. Cela donne une bien meilleure distribution, une couverture d’arrosage plus homogène, et maintient le milieu de culture pleinement saturé en solution. Cette technique fonctionne incroyablement bien avec un système en bille d’argile qui tourne 24/24h – 7/7j pendant la phase de croissance.

7) Un plus d’oxygène pour booster les rendements en hydro !

The roots of a Cannabis plant absolutely love oxygen, and especially when it is in the form of dissolved oxygen in the water. One of the reasons why deep water culture hydroponic systems are so effective at producing monster yields is due to the fact they have access to high amounts of dissolved oxygen permanently. Our top tip here is to add an air stone into the reservoir of your dripper systems or  NFT systems. Passive hydroponic systems that use gravity to refill the reservoir should also benefit from the added oxygen created by an air pump, as these can often sit stagnant over time. 

Les racines adorent l’oxygène, spécialement s’il se trouve sous sa forme dissoute dans la solution nutritive. L’une des raisons pour lesquelles les systèmes hydro de culture en eau profonde (DWC) sont si efficaces à produire des rendements impressionnants est l’accès pour les plantes aux grandes quantités d’oxygène dissous en permanence dans l’eau. Il est donc conseillé d’ajouter une pierre à air/bulleur dans le réservoir des systèmes à goutteurs ou NFT. Dans les systèmes hydroponiques passifs utilisant la gravité, le réservoir devrait également bénéficier d’une pompe à air afin d’éviter la stagnation de la solution et l’épuisement de l’oxygène.

8) Qu’appelle-t-on la période d’assèchement ?

Un des aspects vraiment intéressant de l’hydroponie est le challenge de pouvoir garder le réseau racinaire humide tout en trouvant la juste alternance entre saturation et assèchement du milieu. Ces périodes d’assèchement (du milieu et non pas des racines) sont connues sous le nom de “dry-back » et peuvent faire une grande différence dans le rendement final. En gardant le milieu de culture totalement humide (à saturation), comme dans un système de goutte-à-goutte, cela donne déjà de beaux résultats. Mais essayez de maîtriser la période d’alternance entre inondation/assèchement avec un programme d’alimentation de type ‘peu et souvent’ permet de les améliorer notablement. Le conseil, il faut être vigilant et vérifier régulièrement le niveau d’assèchement de la zone inondée ou du substrat de culture (coco/laine de roche) avant d’apporter la solution nutritive. Mais attention, les racines souffrent si la période sèche est trop longue.

9) Conseil Hydro : toujours avoir une pompe de rechange !

Il n’y a rien de pire que lorsque la pompe du système cesse de fonctionner. Selon la vitesse de réaction et la phase du cycle de culture, cela peut devenir une catastrophe. Découvrir que le système de goutteurs ne s’est pas déclenché, que la table NFT est silencieuse ou que les pompes du DWC sont éteintes peut amener à un grand désarroi. Aussi, un sage conseil est de toujours avoir une pompe de circulation et une pompe à air de secours.

10) Trois variétés Paradise qui excellent en Hydro

  1. White Berry reste de de taille moyenne et fleurit rapidement
  2. Durga Mata pousse court et trapu, parfaite pour un Sog hydro
  3. California gold est relativement petite et très productrice
Laisser un commentaire

Last cannabis post