Your Cart
 Google-reviews
Shipping Fast & Discreet shipping | Quality Finest Quality | Service Excellent service
Comment protéger sa culture de Cannabis d’un blackout ?

Comment protéger sa culture de Cannabis d’un blackout ?

  • Assurer une source électrique alternative en cas de blackout dans la grow-room.
  • Apporter de la chaleur en cas de coupure de courant dans l’espace de culture.
  • Vérifier les timers après une coupure d’électricité dans la grow-room.
  • Choisir des Autoflo pour éviter les perturbations dues aux interruptions de courant. 

Cet Hiver risque d’être une période incertaine pour les cultivateurs Européens. Ce n’est pas seulement la hausse des factures d’énergies qui inquiète, mais les possibilités de blackouts et coupures de courant évoquées par les infrastructures nationales sous pression. Voici donc, quelques astuces pour protéger vos plantes de Cannabis d’un blackout énergétique.

Pendant que les gouvernements Européens prennent des mesures pour garantir l’approvisionnement en énergie cet Hiver, les médias annoncent tout de même la possibilité de perturbations telles que les blackouts. En conséquence, les cultivateurs de Cannabis doivent pouvoir anticiper et s’adapter rapidement car si le courant s’arrête, les effets sur un cycle de culture en intérieur pourraient être catastrophiques. Le mois dernier, nous évoquions les façons d’économiser l’énergie dans la grow-room, aujourd’hui voyons comment organiser les plans de secours en cas de panne de courant.

Assurer une source d’énergie alternative dans la grow-room en cas de blackout

Pour les chanceux cultivateurs en campagne, un groupe électrogène essence pourrait être une solution, mais c’est pas une option générale… Pour éviter une catastrophe avec un cycle de lumière interrompu par une coupure de courant dans l’espace de culture, on peut envisager d’investir dans un Power Bank (batterie externe) résistant, type matériel de survie chez les campeurs. Cela ne permettra pas d’alimenter les LED mais c’est suffisant pour une lampe portable qui maintiendra le cycle de lumière et gèrera temporairement le problème en empêchant les plantes de démarrer leur floraison.

Si l’option est hors budget, il reste le système-D : utiliser un flash-light afin d’envoyer des éclairs de lumière réguliers lorsque les lampes devraient être allumées. Pour les cultivateurs hydro, il y a plus encore à considérer. Les options de secours peuvent s’orienter vers des systèmes hydro passifs et des pompes à air à batterie chargeable, par exemple.

Apporter de la chaleur lors d’une panne de courant dans la grow-room

De nombreuses cultures sont installées au grenier, au garage, dans des espaces où les défauts d’isolation sont souvent présents. Les pannes de courant risque donc d’amener de rapides déperditions de chaleur. Si les températures extérieures sont basses, il ne faudra pas longtemps avant que les plantes commencent à trembler et ce stress pourrait être fatal. Garder le maximum de chaleur à l’intérieur de l’espace de culture est une priorité. Si ajouter une couche d’isolant est la solution idéale, même le papier bulle et le scotch peuvent aider à passer le cap des blackouts et des Hivers difficiles. Et surtout, penser à poser les pots ou les systèmes sur des tasseaux stables et pas sur le sol.

Vérifier les timers après une coupure de courant

On adore les timers! Ils facilitent la vie et éliminent l’incertitude reliée au bon fonctionnement des appareils dans la grow-room. Généralement on peut compter sur eux. Mais une coupure de courant entraine une perturbation, il est donc nécessaire de faire un reset des programmateurs à chaque fois. C’est simple mais souvent oublié et source de conséquences désastreuses pour la culture.

Choisir des Autoflo pour éviter les désagréments des coupures de courant dans l’espace de culture.

Ne sachant pas ce que le futur proche amènera, il est peut-être opportun de considérer les Autoflo en culture intérieure. Contrairement aux plantes photopériodiques, qui sont très sensibles aux changements de lumière, les Autoflo sont génétiquement programmées pour fleurir indépendamment des heures d’ensoleillement. Des variétés telles que Lemonade Auto, Vertigo et Auto Wappa (résistante aux températures fraiches) sont de bons exemples de variétés Autoflo faciles à cultiver.

La seule certitude à propos des mois à venir est qu’ils seront faits de grandes négociations avec les incertitudes. Réfléchir maintenant, planifier par avance, avoir des palliatifs en cas de scénario blackout dans la grow-room, est la meilleure façon de se préparer à toute perturbation sur la ligne…

Laisser un commentaire

Last cannabis post