Your Cart
 Google-reviews
Shipping Fast & Discreet shipping | Quality Finest Quality | Service Excellent service
Comment Faire un Système Hydro à Petits Coûts | 🥇 Paradise Seeds

Comment Faire un Système Hydro à Petits Coûts

  • Quels sont les avantages de cultiver du Cannabis en Hydro ?
  • Quel équipement est nécessaire pour un système hydro fait maison et pas cher ?
  • Quel substrat de culture utiliser dans un système hydro pour Cannabis ?
  • Un système hydro pour le clonage des plantes de Cannabis
  • Les trois meilleurs fabricants de système hydro

Il y a beaucoup d’avantages associés à l’utilisation d’un système hydro fait soi-même. Et dans cet article notre expert attitré, Stoney Tark, liste ce qui est nécessaire pour en fabriquer un à moindre frais, pour moins de 100€.

Quels sont les avantages à cultiver du Cannabis en Hydro ?

Cultiver du Cannabis en utilisant un système hydro peut être une excellente façon d’augmenter efficacement les rendements, de réduire le temps de croissance – ce qui économise électricité et engrais, de maximiser l’espace et, d’un point de vue culture commerciale officielle, d’être beaucoup plus rentable. Généralement, le cultivateur débutant s’aventure d’abord dans le monde de l’organique puis, parfois, avec l’envie de découvrir ou de progresser, s’oriente vers l’hydro.

Une chose appréciable avec l’hydro, c’est la possibilité de copier les différents types de systèmes en utilisant du matériel acheté en  growshops ou magasins de bricolage. Une fois compris le fonctionnement des plantes en hydro, le reste est facile. Personnaliser et gérer son propre système devient alors tout aussi passionnant que la culture du Cannabis elle-même.

Équipement nécessaire pour un système Hydro pas cher et fait soi-même

Les éléments de la liste suivante peuvent se trouver en growshops, en ligne ou dans une quincaillerie et permettent d’élaborer différents systèmes en fonction des objectifs et du nombre de plantes. Cultiver du Cannabis avec un système personnel n’a pas besoin d’être couteux – tout peut s’acheter pour un montant inférieur à 100€. 

Pompe à eau: cette pompe permet la circulation de la solution nutritive. C’est la même que celle utilisée dans un aquarium. Le débit est souvent compris entre 400-800 litres d’eau par heure. Généralement, une telle pompe coûte approximativement 15€, mais il est fortement conseillé d’en acheter une de secours. Si la pompe lâche, les conséquences peuvent être très dommageables.

Contenant Opaque : lorsque l’idée du type de système à construire est posée, l’étape suivante est de trouver un contenant étanche à la lumière qui servira de réservoir pour la solution d’engrais. Cela peut aller du simple seau opaque de 20L reconverti en DWC (culture en eau profonde) au contenant 50L en plastique noir. Ce réservoir nécessite un couvercle adapté qui peut aussi servir à transformer le système et passer d’une version goutte-à-goutte à une version aéroponique, DWC ou propagateur pour clones.

Pompe à air : un élément essentiel à tout système hydro efficace, c’est l’apport abondant d’oxygène. Les systèmes DWC, par exemple, dépendent d’un apport d’air permanent dans la solution nutritive et  donc d’une bonne pompe à air, plus un bulleur, ce qui coûtent entre 20-40€.

Bulleurs et pierres à oxygène: ces pierres bleues typiques se connectent à la pompe à air et créent une grande quantité de bulles qui dissolvent l’oxygène dans le réservoir de la solution nutritive. Ces bulleurs ont différentes formes et tailles selon le volume du bac. Il en va de même pour les flexibles, les anneaux ou les répartiteurs d’air. Ils ne coutent pas très chers et il est préférable d’en avoir des propres en réserve.

Tubes et raccords en plastique: pour ceux souhaitant reproduire le système NFT avec les gouttières blanches couramment vues, alors l’investissement dans des tubes d’évacuation, des coudes à 90° et des bouchons n’est pas très onéreux. Tant qu’ils sont bien nettoyés entre deux cultures, avec du peroxyde d’hydrogène à 10%, ils peuvent durer très longtemps. 

Buses de vaporisation: elles ne s’utilisent que pour les systèmes aéroponiques à basse pression et sont reliées au tuyau raccordé à la pompe à eau. Lorsque la pompe est en marche, l’eau sous forme de fine gouttelettes, est diffusée énergiquement autour des racines de la plante. C’est la base des aéro-cloneurs/propagateurs.

Lignes et anneaux de goutteurs: mettre en place des lignes de goutteurs avec des piquets ou des anneaux de goutte-à-goutte est facile à installer et l’entretien est simple. Les anneaux offrent une meilleure distribution de la solution d’engrais en pot hydro et sont devenus très populaires.

Un timer par plage de 15min: selon la culture, un programmateur journalier à encoche permet d’alimenter les plantes par intervalles de 15 minutes. Les systèmes de goutte-à-goutte et l’aéroponie basse pression nécessitent des apports d’alimentation fréquents tandis que le DWC et le NFT sont à circulation permanente, les racines trempent dans la solution d’engrais richement oxygénée. 

Quel substrat utiliser en culture Hydro pour Cannabis ?

En cultivant du Cannabis en hydro, généralement les options de support les plus courantes sont laine de roche (à tamponner), coco, jiffy et billes d’argile. Dans une configuration aéroponie ou DWC, les paniers hydro remplis de billes d’argile (pour maintenir le clone/semis pré-enraciné en bouchon) sont nécessaires. Si le choix est celui d’un système à goutteurs et recirculation, alors un mélange coco-perlite à 50/50 est aussi possible. Pour un système fonctionnant 24H/24H, les billes d’argile restent la meilleure alternative. 

Un propagateur à clones fait maison

Comme la culture du Cannabis en Hydro est plutôt populaire parmi les cultivateurs à domicile, beaucoup se sont convertis au clonage à l’aide de bulleurs de petite taille ou de buses pour aéroponie. Le système ressemble à un mini DWC qui maintient les parties inférieures des clones fraichement prélevés dans les éclaboussures de gouttelettes d’eau et d’oxygène, sans apports d’engrais.

Les aéro-cloneurs, ou propagateurs, sont très efficaces. Une buse de pulvérisation dans le réservoir produit une bonne quantité d’oxygène et d’humidité, fournissant ainsi l’environnement idéal pour que les clones développent de belles racines. La façon la plus simple de fabriquer un tel système soi-même est d’acheter un contenant étanche à la lumière et de percer des trous sur le couvercle où les petits paniers hydro pourront tenir.

Laisser un commentaire

Last cannabis post