Google-reviews
Shipping Fast & Discreet shipping | Quality Finest Quality | Service Excellent service
Les Bienfaits du Cannabis Médical pour les Patients Atteints du Vih-Sida

Les Bienfaits du Cannabis Médical pour les Patients Atteints du Vih-Sida

Quels sont les bienfaits de l’usage d’un Cannabis médical pour les patients souffrant du VIH-Sida? Il est argumenté que la proportion des malades du VIH utilisant  le Cannabis est beaucoup plus importante que le reste de la population (1). Ce n’est pas une coïncidence puisque des résultats d’expériences montrent que le Cannabis les aide réellement. De nombreuses études regardent comment cette plante peut soulager les personnes vivant avec cette maladie et vu l’ampleur de l’infection mondiale, le Cannabis pourrait aider des millions de personnes.

Par rapport aux années 90, le VIH ne fait plus les gros titres des journaux mais en 2019, 38 millions de personnes vivaient avec cette maladie, dont 19% (7,1 millions) ignoraient leur état (2). Le premier malade du Sida fut identifié en 1959 et dans les années 80 les cas augmentèrent brusquement. Depuis le début de l’épidémie 75,7 millions de personnes ont été infectées et 32,7 millions en sont décédées. Bien que le nombre de morts ait atteint un pic en 2004 avec 1,7 millions de décès, en 2019 ce sont encore 690 000 personnes qui sont mortes de cette maladie.

Tous les jours, ce sont près de 4 500 personnes qui sont infectées par le VIH, la plupart vivent dans des pays à faible ou moyen revenu, l’Afrique Sub-Saharienne représente 59% des infections. Les groupes sociaux qui sont les plus faciles d’ignorer politiquement demeurent les populations les plus touchées. Ce sont par exemple les travailleurs du sexe, les personnes s’injectant des drogues, les prisonniers, les transgenres, les gays. En outre, les femmes sont davantage atteintes que les hommes (3).

L’Usage du Cannabis pour Soulager les Symptômes du Vih-Sida

En 1987, les premiers traitements contre le VIH sont arrivés mais ce ne fut pas avant 1996 qu’ils furent assez développés pour être efficaces. Pendant cette période – spécialement à San Francisco – les bienfaits relatés concernant l’usage du Cannabis par les malades du VIH commençaient à circuler dans plusieurs rapports anecdotiques.

Globalement, moins de 70% de ceux qui vivent avec le VIH reçoivent ces traitements antirétroviraux ( ARV ) qui empêchent le virus de se multiplier dans le corps, permettant ainsi au système immunitaire de se réparer et de prévenir de futurs dommages. Même si elles ont permis de réduire le taux de mortalité de façon significative, ces médications ont de nombreux effets secondaires indésirables. Bien que le Cannabis ne traite pas directement l’infection, il est utile pour soutenir les patients face à certains symptômes et pour les soulager de certains effets secondaires des ARV.

Pour quel Symptômes du Vih-Sida le Cannabis peut-il Aider ?

Des études montrent que la gestion des symptômes par l’usage de Cannabis est largement étendue. Les patients rapportent des effets favorables sur la qualité de l’appétit, la réduction des douleurs musculaires, les nausées, l’anxiété, les douleurs nerveuses, la dépression et la paresthésie – fourmillements et picotements (4).

Une contribution essentielle de l’usage du Cannabis médical pour les personnes vivant avec le VIH est le besoin de gérer la douleur (5). Le virus provoque l’inflammation des nerfs à cause de l’augmentation des monocytes actifs (un type de globules blancs), mais la recherche scientifique a montré que le Cannabis peut réduire le nombre de ces monocytes (6). Les inflammations chez les patients VIH ont de sérieuses conséquences car elles peuvent amener à l’infarctus du myocarde (la crise cardiaque), à des troubles neurocognitifs (TNC) et à la mort. Les propriétés anti-inflammatoires du Cannabis peuvent donc constituer une action positive pour réduire la morbidité (7).

Les Effets du Cannabis sur les Médications contre le VIH

La consommation de drogues illicites a été associée à la détérioration des traitements contre le VIH, dans ce contexte, la contribution du Cannabis est donc importante à étudier. Et, il semble que celui-ci s’avère faire partie de la solution plutôt que du problème (8). Bien que le Cannabis reste illégal dans de nombreux pays, contrairement à d’autres ‘drogues illégales’, il n’apparait pas comme réduisant l’efficacité des traitements médicaux . Au contraire, il s’associe à une réduction de la consommation de médicaments et/ou de drogues illicites contre les douleurs, notamment les opiacés (9).

Donc, pragmatiquement, l’usage de Cannabis détourne les patients de drogues qui aggraveraient leur condition. Un fait dégagé des mauvais résultats associés à la consommation des médicaments sur ordonnance (ou drogues illicites) est que les patients ont des difficultés à suivre le régime médical des ARV, bien souvent à cause des effets secondaires. D’un autre côté, les usagers de Cannabis adhèrent plus favorablement que les autres groupes à la prise des ces TAR (10).

Le Cannabis soutient la prise des ARV également d’une autre façon. La diminution de la charge virale, c-à-d la quantité de virus dans le corps, est un des facteurs principaux du traitement. Il a été démontré que l’usage du Cannabis augmentait l’effet de réduction (11). La dégradation de l’ADN-HIV, qui est un objectif des ARV, survient plus rapidement chez les patients usant du Cannabis et s’associe à une diminution de l‘inflammation systémique (12).

Le Rôle du Cannabis dans les Futurs Traitements contre le VIH-Sida

Le Cannabis pourrait devenir un élément clé dans les perspectives de traitements pour les personnes vivant avec le VIH. Puisque, malheureusement, le nombre de personnes atteintes par cette maladie est très élevé, c’est un vaste domaine où les propriétés thérapeutiques du Cannabis pourraient mondialement apporter une réponse vitale à l’une des infections les plus destructrices de ces 100 dernières années. Si ces traitements seront sous forme d’huile CBD ou d’extrait THC est encore une inconnue, mais ce qui est clair, c’est que la recherche médicale sur le Cannabis et ses propriétés médicinales ouvre des voies dans l’amélioration de la santé pour des millions d’entre-nous.

References
  • Shiau S, Arpadi SM, Yin MT, Martins SS. Patterns of drug use and HIV infection among adults in a nationally representative sample. Addict Behav. 2017;68:39–44. 10.1016/j.addbeh.2017.01.015
  • Montgomery, LaTrice, Kara Bagot, Jennifer L. Brown, and Angela M. Haeny. 2019. The Association Between Marijuana Use and HIV Continuum of Care Outcomes: a Systematic Review. Current HIV/AIDS reports 16 (1):17-28.
  • https://aidsinfo.unaids.org
  • https://www.avert.org/global-HIV-and-aids-statistics#footnote1_bwryhqw
  • Woolridge, E., Barton, S., Samuel, J., Osorio, J., Dougherty, A. and Holdcroft, A., 2005. Cannabis use in HIV for pain and other medical symptoms. Journal of pain and symptom management, 29(4), pp.358-367. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0885392405000631
  • Chayama KL, Valleriani J, Ng C, Haines-Saah R, Capler R, Milloy MJ, Small W, McNeil R. The role of cannabis in pain management among people living with HIV who use drugs: A qualitative study. Drug Alcohol Rev. 2021 Nov;40(7):1325-1333. doi: 10.1111/dar.13294.
  • https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33843074/
  • Rizzo, Michael D; Crawford, Robert B.b,c; Henriquez, Joseph E.; Aldhamen, Yasser A; Gulick, Petere; Amalfitano, Andread,; Kaminski, Norbert E.b,c HIV-infected cannabis users have lower  circulating CD16+ monocytes and IFN-γ-inducible protein 10 levels compared with non-using HIV patients, AIDS: February 20, 2018 – Volume 32 – Issue 4 – p 419-429
  • doi: 10.1097/QAD.0000000000001704
  • https://journals.lww.com/aidsonline/fulltext/2018/02200/HIV_infected_cannabis_users_have_lower_circulating.2.aspx
  • Ellis, Ronald J., Natalie Wilson, and Scott Peterson. 2021. Cannabis and Inflammation in HIV: A Review of Human and Animal Studies. Viruses 13 (8):1521.
  • https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8402692/
  • Lucas GM, Cheever LW, Chaisson RE, Moore RD. Detrimental effects of continued illicit drug use on the treatment of HIV-1 infection. Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes (1999). 2001 Jul;27(3):251-259. DOI: 10.1097/00126334-200107010-00006.
  • https://europepmc.org/article/med/11464144
  • Sohler NL, Starrels JL, Khalid L, Bachhuber MA, Arnsten JH, Nahvi S, Jost J, Cunningham CO. Cannabis Use is Associated with Lower Odds of Prescription Opioid Analgesic Use Among HIV-Infected Individuals with Chronic Pain. Subst Use Misuse. 2018 Aug 24;53(10):1602-1607. doi: 10.1080/10826084.2017.1416408.
  • https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29338578/
  • Montgomery, LaTrice, Kara Bagot, Jennifer L. Brown, and Angela M. Haeny. 2019. The Association Between Marijuana Use and HIV Continuum of Care Outcomes: a Systematic Review. Current HIV/AIDS reports 16 (1):17-28. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6432787/
  • Milloy, M.J., Marshall, B., Kerr, T., Richardson, L., Hogg, R., Guillemi, S., Montaner, J.S. and Wood, E., 2015. High ‐ intensity cannabis use associated with lower plasma human immunodeficiency virus ‐ 1 RNA viral load among recently infected people who use injection drugs.  Drug and alcohol review 34 (2), pp.135-140.
  • https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/dar.12223
  • Antoine Chaillon, Masato Nakazawa, Christy Anderson, Aaron Christensen-Quick, Ronald J Ellis, Donald Franklin, Sheldon R Morris, Sara Gianella, Effect of Cannabis Use on Human Immunodeficiency Virus DNA During Suppressive Antiretroviral Therapy, Clinical Infectious Diseases , Volume 70, Issue 1, 1 January 2020, Pages 140–143, https://doi.org/10.1093/cid/ciz387
  •   https://academic.oup.com/cid/article/70/1/140/5487786?login=true
Laisser un commentaire